Mauvais cholestérol : introduction

Le cholestérol est un terme médical très familier pour beaucoup de monde. Plus on vieillit et plus nos médecins nous en parlent et vérifient grâce à une prise de sang notre taux de cholestérol.

Effectivement la première moitié de notre vie nous tient souvent éloignées des maux accompagnant le cholestérol (hypertension, insuffisance cardiaque, diabète) même si certaines personnes souffrent déjà de ces soucis avant 40/50 ans.

Lorsqu’on parle de diminuer le cholesterol, on veut dire faire chuter le taux de mauvais cholestérol.

Il y a dans le corps humain deux types de cholestérol qui s’accumulent ou sont présents :

- le mauvais cholestérol (cholesterol ldl appelé aussi lipoprotéines de basse densité) qui en excès dans le corps peut provoquer la formation de plaques d’athérome.

En gros les artères sont bouchées par une accumulation de lipides, glucides, minéraux, etc.

- le bon cholestérol (cholesterol hdl appelé aussi lipoprotéines de haute densité) qui véhicule le cholestérol vers le foie pour qu’il soit éliminé.

Même si fort heureusement, l’athérome touche peu les très jeunes enfants, il existe de rares cas dans lesquels ces accumulations dans les artères peuvent arriver à des enfants d’une dizaine d’années.

Les signes précurseurs peuvent apparaître dès l’age de 5 ans. L’enfant grandit tandis que l’accumulation se produit insidieusement dans ses veines.

La plupart du temps, les symptômes ne font leur apparition qu’après le début de la crise cardiaque ou de l’accident vasculaire. Ce type de dysfonctionnement de l’organisme peut entraîner une invalidité permanente ou même être fatal au patient.

Des niveaux élevés de mauvais cholestérol peuvent avoir de graves conséquences pour l’organisme. Chez les gens qui semblent constamment en bonne santé, les taux de cholestérol peuvent être seulement vérifiés au moyen d’une prise de sang à jeun.

Une analyse dans un laboratoire permet de connaître précisément ces taux. Si les taux se situent dans la moyenne, un nouvel examen dans 5 ans suffira amplement.

Les personnes qui se découvrent un taux de cholestérol élevé sont parfois très étonnées. Pourtant, ce n’est pas un mystère si des graisses saturées sont consommées trop souvent par la faute d’une mauvaise alimentation générale, le taux de cholestérol ldl grimpe en flèche.

À partir de ce moment ou l’alerte est donnée, il convient d’être vigilante et notamment de prendre le temps de lire les étiquettes des produits emballés avant de mettre n’importe quel plat préparé ou boîte de conserve dans le caddie.

C’est une manière très simple d’être consciente face aux dangers du mauvais cholestérol.

La principale façon de réduire le taux de cholestérol dans l’organisme est de comprendre comment il se métabolise dans le corps. Le cholestérol ne provient pas uniquement des habitudes alimentaires.

C’est un processus complexe dans lequel l’alimentation est seulement l’un des facteurs contributifs. Le bon cholestérol favorise fonctionnement biochimique de l’organisme par exemple avec la production de bile, la régulation des vitamines A, K, D et E, solubles dans les lipides. Il joue également un rôle dans la synthèse des hormones.

Après que le corps humain se soit servi de tout le cholestérol dont il avait besoin, il rejete l’ excédent de lipides dans le foie et la vésicule biliaire. Le cholestérol n’étant pas soluble dans l’eau, il circule dans le sang et se transforme en mauvais cholestérol.

Chez les individus disposant d’un bon métabolisme, le taux de mauvais cholestérol reste faible. Le danger existe chez les personnes en moins bonne santé qui ne savent pas éliminer correctement ces excès de mauvais cholestérol. Au lieu d’être éliminé par l’organisme, le cholestérol ldl s’accumule petit à petit dans les veines et les artères.

On a longtemps pensé qu’un taux de cholestérol élevé était fondamentalement un problème génétique. Il n’en est rien. La clé est de surveiller les apports alimentaires.

Le cholestérol est très présent dans les viandes et les graisses animales, en particulier le porc et le boeuf. Il est donc simple d’éviter de manger trop gras.

PS : Malgré tout, il faut être très disciplinée pour respecter les interdits lorsqu’on est sujette à un taux de cholestérol élevé.


Leave a Reply


Wordpress SEO Plugin by SEOPressor